Contact Rur'Active Box

logo OilCoEn parallèle à la collecte de pneus, votre Agence de développement local Berloz-Donceel-Faimes-Geer vous propose une collecte GRATUITE d’huiles usagées (en collaboration avec OilCo – www.oilco.be). Vous trouverez une série de modalités pratiques ainsi que les conditions d’enlèvement ci-dessous.

Si vous souhaitez des informations plus précises, la société OilCo présentera ses services lors d’une séance d’information le 12 septembre prochain à 17h à Wanze (Salle J. Catoul, rue Pol Jaspart à 4520 Wanze). Celle-ci sera précédée de la présentation de Renewi-Shanks pour la collecte de pneus et se terminera par un moment de réseautage autour d’un verre.

Timing :

17h00    Accueil
17h15    Introduction
17h30    Information sur la collecte de pneus par Renewi-Shanks
18h00    Information sur la collecte des huiles usagées par OilCo
18h30    Questions-réponses
19h00    Drink

N’hésitez pas à nous y rejoindre.

Si vous ne pouvez pas être présent(e) lors de cette séance info mais que la collecte d’huiles vous intéresse, merci de le signaler à vos agents au plus tard pour le 12/09 (par mail en cliquant ici ou par téléphone 019 54 68 34).


Modalités pratiques – collecte huiles usagées

  • La collecte se tiendra dans un lieu central proche de votre exploitation.
  • Elle se déroulera sur ½ journée afin de permettre à chacun d’amener ses huiles à un moment qui l’arrange.
  • Dans certains cas, vous avez droit à une prime de Valorlub (les utilisateurs professionnels qui font collecter, par an, une quantité d’huile équivalente ou inférieure à 1000 litres d’huiles usagées, ont droit à une indemnité forfaitaire de 100 € pour les enlèvements effectués en 2018. De plus amples informations sont disponibles ici : https://valorlub.be/fr/huile-usagee-primes/obtenir-prime-huile-usage)

Conditions d’enlèvement :

  • Eau <3%, Chlore <0.2%, Toluène <0.2%, PCB <1ppm, soufre <0.2%
  • Huile hydrauliques admises
  • Contenants fermés et étanches (mais pas soudés)
  • Arrimer correctement les contenants lors du transport
  • Respecter la vitesse règlementée et les distances de sécurité
  • Ne peut être mélangé avec d’autres flux (solvant, antigel, essence,…)
  • Absence d’odeurs fortes et de produits toxiques (ex. ammoniaque)
  • Pas de déchets solides (bidons, chiffons…)
  • Pas d’huiles végétales (friture,…)
  • Interdiction de fumer sur le site

À travers sa mission d’encadrement et de promotion des subventions à la plantation, Natagriwal lance un appel à projets destiné aux exploitants agricoles. Ces projets d’aménagements sont l’occasion d’intégrer le bâti dans le paysage, de recréer un maillage écologique favorable à la biodiversité ou encore de créer des zones refuge pour le bétail.

 

Visuel-appel-projet-modif-500x320

 

En participant, vous pouvez gagner :

– Un appui technique et administratif personnalisé ;

– Le suivi complet du chantier de plantation ;

– Un financement partiel via la subvention à la plantation de la Wallonie (max. 80 % de la facture si travaux réalisés par entreprise) ;

– Une visibilité via le site internet de l’asbl, la page Facebook, la newsletter ou encore via la presse.

Pour répondre à cet appel à projet, téléchargez ==> les conditions de participation et le formulaire de candidature <== 

À renvoyer par courrier postal à l’asbl Natagriwal (Croix du Sud 2, bte L7.05.27, B-1348 Louvain-la-Neuve) ou ==> par mail en cliquant ici <== pour le 15 août 2018 au plus tard.

 

Echangez désormais vos Euros en Val’heureux à Geer

Le Val’heureux, c’est la monnaie citoyenne liégeoiseInauguration qui s’est étendue il y a peu sur toute la Province de Liège. Au mois de septembre dernier, l’ADL Berloz-Donceel-Faimes-Geer organisait une séance d’information sur ce sujet et plus particulièrement sur sa mise en place en Hesbaye. Lors de cette soirée, Monsieur de Seny avait émis la volonté d’adopter la monnaie citoyenne au sein de la coopérative et de devenir comptoir de change.

C’est aujourd’hui chose faite : les citoyens peuvent désormais non seulement acheter les produits de la coopérative en Val’heureux mais également y échanger leurs euros. Il s’agit du premier commerce partenaire du Val’heureux sur le territoire de l’ADL.

L’unité de Biogaz du Haut Geer est en fonctionnement depuis septembre 2012. Elle est active dans la production de biogaz à partir de matières organiques provenant de l’industrie agro-alimentaire, de l’agriculture et des habitants de la commune de Geer. C’est donc tout naturellement qu’elle s’inscrit dans les objectifs du Val’heureux, notamment en favorisant l’économie locale, les circuits courts et ce, tout en respectant l’environnement.

En effet, la coopérative est un modèle de l’économie circulaire car ses matières premières sont issues principalement des sous-produits des entreprises voisines, entièrement valorisés en énergies et engrais agricole local (= zéro déchet). Les actionnaires sont des entreprises, des particuliers, la commune de Geer et 32 agriculteurs, tous désireux de développer une entreprise locale qui permet de résoudre des problèmes de gestion de déchets organiques, de produire de l’énergie verte, d’améliorer la rentabilité des exploitations agricole et fournir de l’emploi local.

  • Pourquoi avez-vous souhaité entrer dans la dynamique d’une monnaie citoyenne ?

Parce que le Val’heureux s’inscrit dans une démarche durable/locale et d’économie circulaire, ce qui correspond exactement à notre philosophie. Il est donc tout à fait naturel de participer à cette démarche ensemble.

Mais aussi, pour permettre aux agriculteurs qui le désirent d’échanger leurs  Val’heureux contre des matières produites à la coopérative Biogaz, comme par exemple le digestat (engrais organique agréé pour l’agriculture BIO). Cela permettra de boucler la boucle de la production agricole.

  • Quels sont les produits disponibles chez vous ? Quand le magasin est-il ouvert ?

Pour les particuliers, la coopérative Biogaz produit des briquettes de bois reconstituées à partir de plaquettes forestières (http://flameco.be/ ) utilisables dans les poêles à bois, casettes, feux ouverts et pour les professionnels agricoles et/ou horticoles, la coopérative Biogaz produit du digestat qui est utilisé comme engrais pour les cultures.

Nous pouvons donc fournir aussi bien les particuliers que les professionnels.

Une trentaine de commerces sont déjà adhérents à Huy, dans le Condroz et en Hesbaye.

>>> Vous êtes intéressé(e) par la démarche et vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous ! <<<

Logo ADL4

Vos agents sont à votre disposition : contactez-nous en cliquant ici !

 

Articles sur le même sujet :

17/10/2017 : La monnaie citoyenne Le Val’heureux s’échange chez nous !

01/09/2017 : Séance d’information : une monnaie citoyenne bientôt à Huy-Waremme !

 


Logo ValheureuxASBL Le Val’heureux

Rue Pierreuse, 57 – 4000 Liège

Val’heureux Liège : info@valheureux.be – www.valheureux.be – www.facebook.com/valeureux/

Val’heureux Huy-Hesbaye-Condroz : hhc@valheureux.be – www.facebook.com/valheureuxHHC/

Quelques documents utiles :


bhg image

 

Coopérative biogaz du Haut-Geer

Rue Pont de Darion, 18 – 4250 Geer
019 35 45 68 – 0495 25 81 45

g.deseny@scbhg.bewww.flameco.be

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h. Le samedi et dimanche de 9h à 12h.


Revue de presse

 

La culture de miscanthus : associer lutte contre les coulées boueuses et développement local.

Photo pour site ADLUne quarantaine de participants issus du monde agricole et des administrations communales se sont réunis pour assister à l’Agri-Club organisé par l’Agence de Développement Local de Berloz-Donceel-Faimes-Geer et la Fondation Rurale de Wallonie, en partenariat avec les communes de Hannut, Lincent et Wasseiges. Cette rencontre était placée sous le thème du miscanthus, une graminée pérenne qui représente un potentiel important de production de biomasse.

Après une présentation générale des intervenants, Frédéric Vandeputte du Centre Indépendant de Promotion Fourragère (CIPF asbl) et agriculteur confronté aux problèmes d’érosion, a exposé les méthodes culturales et les intérêts du miscanthus notamment contre les coulées boueuses. Laurent Somer représentant de ValBiom (Valorisation de la biomasse asbl) a ensuite prolongé la séance en présentant plusieurs projets intégrés à l’échelle locale.

Les principaux points à retenir concernant la culture du miscanthus :

  • La culture est pérenne pour minimum 20 ans et demande peu d’entretien.
  • La plantation, l’entretien et la récolte peuvent se réaliser à l’aide de machines agricoles conventionnelles.
  • Répercuté sur 20 ans, le coût d’installation est relativement faible (achat des rhizomes ou des plantules).
  • Une fois le miscanthus planté, le désherbage (mécanique ou chimique) n’est nécessaire que la première année.
  • Elle représente un refuge intéressant pour la faune et est non invasif.
  • Le miscanthus peut être récolté chaque année à partir de la deuxième année suivant la plantation.
  • Le miscanthus est éligible au droit à paiement unique.

Continuer la lecture

FRW

L’Agence de développement local Berloz-Donceel-Faimes-Geer ASBL et la Fondation Rurale de Wallonie s’associent aux communes de Hannut, Lincent et Wasseiges pour vous convier à une séance d’information :

La culture de miscanthus :
associer lutte contre les coulées boueuses
et développement local

présentée par ValBiom et le CIPF

Le mardi 7 mars de 14h30 à 16h30

Salle Centre Oger Charlier – Rue de la Crosse, 5 – 4280 Villers-le-Peuplier

Deux exposés vous seront présentés :

  • Intérêt de la culture du miscanthus, notamment dans la lutte contre les coulées boueuses ;
  • Le développement de projets intégrés au niveau local

Le miscanthus permet de produire un broyat de paille qui peut, entre autre, être utilisé comme combustible renouvelable. Sa culture nécessite très peu d’interventions et intrants et constitue un refuge pour la biodiversité.

Cette séance est introductive et s’adresse aussi bien aux agriculteurs qu’aux pouvoirs locaux.

En collaboration avec :

Logos bas de page


Un verre de l’amitié et un goûter vous seront offerts.
Inscriptions souhaitées avant le vendredi 3 mars auprès de l’ADL
(par téléphone au 019 33 99 89-96 ou par e-mail en cliquant ici )

offre-biogaz

En vue de concrétiser son Plan d’Actions Energie Durable & Climat, la commune de Donceel a réalisé avec les agriculteurs une étude de pertinence économique sur la valorisation énergétique de la biomasse agricole.

L’étude s’est avérée positive. La concrétisation d’une installation de biogaz permettrait de créer plusieurs emplois, des revenus complémentaires pour les agriculteurs et des réductions de gaz à effet.

La coopérative du Haut Geer qui assure le développement de l’installation de biogaz en partenariat avec 32 agriculteurs et l’entreprise Hesbaye Frost, a été consulté durant cette étude, vu son expérience dans ce domaine.

La coopérative du Haut Geer s’est proposée pour accompagner la création de ce nouveau projet. Des investisseurs sont prêts à apporter des moyens financiers pour concrétiser  cette installation.

Aussi la commune de Donceel lance un appel à candidatures pour coordonner le développement de ce projet et gérer l’installation en partenariat avec la coopérative Biogaz du Haut Geer.

N’hésitez pas à contacter l’ADL pour obtenir le descriptif de fonction et la procédure de recrutement.

 

logoadlbdfg

L’asbl CENURBE avec la collaboration de l’ADL Berloz-Donceel-Faimes-Geer et la Commune de Donceel ont le plaisir de vous inviter à leur SEANCE D’INFORMATION, le jeudi 24 mars à 19h30 (salle “LA FORGE “, rue A. Warnotte  à Celles).

L’occasion de vous présenter 2 projets pilotes dans les domaines de l’Efficience Energétique et Energies Propres (EE&CP)

  • Projet d’optimisation d’éoliennes grâce à un carénage spécifique permettant de faire remonter l’air ;
  • Projet de production d’électricité via un dispositif de circulation d’eau par le sol pour plantation ;

N’hésitez pas à nous rejoindre !

Pour la bonne organisation de cette soirée d’information, veuillez-vous inscrire par téléphone au 04/259.96.11 ou 29  par mail bernadette.rome@publilink.be

Télécharger l’invitation en cliquant ici